Pourquoi le yoga ?

 

La première fois que j’ai fait du yoga c’était il y a de nombreuses années, dans ma chambre d’ado avec ma petite soeur. Je crois que je voulais essayer la méditation en fait. On s’est retrouvé à faire des enchaînements hyper rapides et je me souviens m’être dit « je pensais pas que c’était aussi physique ».

Puis à l’époque où je prenais des cours de théâtre, un jour j’ai eu l’occasion de faire un cours d’essai dans mon école. Mon dieu, quelle torture ! J’étais tellement raide comme un bâton de bois que chaque posture me faisait un mal de chien. Je me disais « mais c’est pas possible ce truc ça fait trop mal, pourquoi les gens aiment ça ? »

J’ai ensuite attendu plusieurs années avant de réessayer…

Je me souviens avoir suivis un cours un été pendant qu’on marchait sur la route de Saint Jacques avec ma famille. La prof hésitait toutes les deux secondes, n’était pas concentré, avait la flemme… C’était pas le meilleur cours de ma vie !

Ensuite j’ai commencé à partir en quête du meilleur cours à Paris. Alors j’essayais toutes les salles, toutes les assos qui proposaient des séances sur donation. J’avais à l’époque un budget très limité. Et puis mes amis se sont gréffés dans ma quête du grâl yogique… du coup c’était aussi un moment qu’on passait ensembles, avant de rentrer faire des jams de musique… souvenirs souvenirs.

Un jour, j’ai découvert un lieu qui s’appellait le YOGI YOGA BAR. On m’avait parlé d’une prof qui s’appellai  Mia Jacob , je crois que ça à été le coup de foudre au premier cours. Enfin je trouvais tout ce qui me fallait dans un cours : une sensation de me dépenser physiquement, de la spiritualité, un abandon total au fil de ses mots et enchainements, et surtout la sensation qu’elle nous demandait de nous dépasser avec confiance et précision. Je sortais de ses cours je flottais dans les rues de Paris. Et en quelques mois à peine j’ai fait d’énormes progrès.

Ensuite je suis partie en voyage et j’ai continué de faire des cours ici et là, même à l’époque où je vivais sur le bateau j’essayais de faire des salutations au soleil sur le pont mais ça demandais un effort supplémentaire de gainage et d’équilibre haha.

En voyage j’ai testé le fly yoga, du yoga dans des hammacs suspendus. Mes déesses qu’est ce que j’ai ris. Je me sentais tellement connectée à mon enfant intérieur, qui n’a peur de rien, qui s’élance, vole, tourne, roule en pleine confiance. C’était inctoyable.

Je crois que c’est pendant ce voyage que mon désir de devenir prof est né.

J’ai réalisé que c’était à mes yeux un des métiers les plus cools du monde et que je pouvais le partager partout où j’irai.

Parce que c’est le seul « sport » (on dit jamais sport quand on pratique le yoga) que je connaisse qui nécessite le pack complet : concentration, respiration, détente, gainage, énergie, étirements, et spiritualité.

C’est aussi un moment où l’on est là pour soit.

Il n’y a pas de compétition, chacun fait jusqu’où il peut, avec son corps, ses limites, sa journée.

Et chaque pratique est différente, chacun connaît ses qualités et ses défauts et peut ainsi reconnaître ses progrès ! J’adore quand tu es dans ta pratique et que tu te surprend à réussir à faire une posture que tu n’avais encore jamais réussi. Surtout que je ne suis pas du tout flexible hahaha alors je n’oublierai jamais la première fois que j’ai réussi à toucher le sol avec mes doigts ! Ce qui pour d’autres parait si simple !

J’adore aussi le fait que tout se passe dans la respiration. On ne force jamais, on respire. Si on est fatigué, on passe dans la posture de l’enfant et on se repose. C’est vraiment un moment pour soit, par soit, et où j’ai toujours l’impression de revenir « à la maison ».

Depuis quelques années j’ai commencé un cheminement spirituel de développement personnel avec comme intention de devenir chaque jour une meilleure version de moi même.

Le yoga est maitenant devenu une pratique quotidienne qui complète ce cheminement mental par un développement physique de ma force, ma souplesse, ma persistance, mon relachement, mon envie de progresser et d’apprendre un peu plus chaque jour.

Namasté,

Purple Mountain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s